Technique du vide / Coval - Vacuum managers

Twitter Facebook Linkedin

Emplois et mesures du vide

Développement de la préhension par le vide

Emplois et mesures du vide Générer et utiliser un vide industriel permet de saisir par ventouses des objets et matériaux pour les manipuler.

Cette technique s'est développée pour les opérations industrielles d'assemblage, de reprise et contrôle de pièces, de transfert divers, d'emballage et conditionnement, ...

Sont particulièrement concernées les industries de l'automobile, du bois, des plastiques et toutes les activités de transformation d'objets : alimentaire, électrique, mobilier, ...

La préhension par le vide est ainsi devenue une technologie de production clef, dont nous découvrons ici les règles, les procédés et les composants.

La mesure du niveau de vide

La mesure du niveau de vide Les scientifiques utilisent la pression absolue dont l'échelle débute au vide parfait, la pression atmosphérique se situant aux environs de 1 bar.

Pour les applications industrielles, la pression relative est préférée.Elle distingue clairement le vide (pressions négatives) des pressions positives.

En préhension, le vide n'est efficace que par sa différence avec la pression atmosphérique.

Mais la pression atmosphérique varie légèrement avec l'altitude du lieu de mise en oeuvre.
C'est pourquoi il est pratique d'exprimer un niveau de vide en % de la pression atmosphérique.

Les échelles ci-contre expriment la correspondance entre les pressions exprimées en bar et mbar, et les niveaux de vide exprimés en % de la pression atmosphérique.

Cette correspondance est rigoureuse pour un emploi à une altitude de 100 m. Nous l'utiliserons pour le dimensionnement des ventouses, car elle est pratique et convient pour les altitudes les plus courantes des sites industriels.Cette correspondance est rigoureuse pour un emploi à une altitude de 100 m. Nous l’utiliserons pour le dimensionnement des ventouses, car elle est pratique et convient pour les altitudes les plus courantes des sites industriels.

Les niveaux de vide recommandés

Les niveaux de vide recommandés La préhension met en oeuvre des efforts proportionnels au niveau de vide qui les génère (courbes ci-contre). Pour profiter d'efforts maximum, on est tenté d'utiliser un niveau de vide maxi.

Cependant, les courbes montrent aussi qu'un vide poussé :
. coûte cher en énergie.
. est long à s'établir.

C'est pourquoi les niveaux de vide pratiqués doivent rester limités, de 30 % lorsque le débit de vide à maintenir est important, à 80 % en circuit étanche (débit de maintien nul).